Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vampire (Le)

  • Jean Painlevé
1945
9

Synopsis

“Avec Le Vampire, Jean Painlevé a réalisé un véritable microcosme des rites du sang en même temps qu’un saisissant document zoologique. Cette chauve-souris sanguinaire d’Amérique du Sud est à l’origine du mythe du vampirisme, et ce n’est pas sans raison que Painlevé fait précéder l’étude de l’animal d’un extrait du chef d’œuvre du cinéma vampirique : Nosferatu de F. W. Murnau (1922). Toute l’horreur que dégage cet animal confère au film quelque chose de fascinant : la cruauté, la barbarie du sujet est magnifiée par la musique que Painlevé a empruntée à Duke Ellington.” (F. Porcile)

“Le vampire est une des rares chauve-souris qui marche. J’ai fait les images, seulement les images, du Vampire en 1939. Et il fallait quand même une musique importante et très spécialisée. Or je portais en moi depuis longtemps la musique de Duke Ellington, Black and Tan Fantasy et Echoes of the Jungle que je trouvais formidable et qui me semblait convenir parfaitement au côté terrifique du vampire, en même temps qu’au côté légendaire.” Jean Painlevé

Mots clés

“Avec Le Vampire, Jean Painlevé a réalisé un véritable microcosme des rites du sang en même temps qu’un saisissant document zoologique. Cette chauve-souris sanguinaire d’Amérique du Sud est à l’origine du mythe du vampirisme, et ce n’est pas sans raison que Painlevé fait précéder l’étude de l’animal d’un extrait du chef d’œuvre du cinéma vampirique : Nosferatu de F. W. Murnau (1922). Toute l’horreur que dégage cet animal confère au film quelque chose de fascinant : la cruauté, la barbarie du sujet est magnifiée par la musique que Painlevé a empruntée à Duke Ellington.” (F. Porcile)

“Le vampire est une des rares chauve-souris qui marche. J’ai fait les images, seulement les images, du Vampire en 1939. Et il fallait quand même une musique importante et très spécialisée. Or je portais en moi depuis longtemps la musique de Duke Ellington, Black and Tan Fantasy et Echoes of the Jungle que je trouvais formidable et qui me semblait convenir parfaitement au côté terrifique du vampire, en même temps qu’au côté légendaire.” Jean Painlevé

Découvrir d'autres films du même réalisateur-ice

  • Jean Painlevé
  • Geneviève Hamon
  • Jean Painlevé
  • Jean Painlevé
  • Jean Painlevé
  • Jean Painlevé
  • Geneviève Hamon
  • Jean Painlevé
  • Geneviève Hamon
  • Jean Painlevé
  • Jean Painlevé
  • Jean Painlevé
  • Georges Rouquier
  • Jean Painlevé
  • Geneviève Hamon
  • Jean Painlevé
  • Geneviève Hamon
  • Jean Painlevé

D'autres pépites du monde documentaire

  • Renaud Victor
  • Sandrine Dumarais
  • David Hinton