Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Jean Renoir le patron

  • Jacques Rivette
1966
97

Synopsis

Sous-titré Portrait de Michel Simon par Jean Renoir, ou portrait de Jean Renoir par Michel Simon, ou la direction d’acteurs : dialogue, ce film est composé des rushes des retrouvailles de l’acteur et du réalisateur dans un café du bord de la Marne en mai 1966. Sous le regard de Jacques Rivette, accompagné d’André S. Labarthe et Janine Bazin, Simon et Renoir évoquent les quatre films faits ensemble et livrent au passage anecdotes et réflexions avec humour et générosité.

Jean Renoir fait appel au talent comique de Michel Simon dans Tire-au-flanc (1928) et On purge bébé (1931). Après le succès de ce dernier film, il écrit pour lui le contre-emploi de La Chienne (1931) : l’acteur y incarne un artiste amoureux malheureux d’une prostituée qu’il finit par tuer. Mais c’est sans doute le clochard à l’innocence absolue de Boudu sauvé des eaux (1932) qui est leur plus belle création. Le scandale est tel que le film sera interdit. Entre deux anecdotes, Renoir révèle que Simon lui a appris que l’acteur doit laisser une place au spectateur et qu’un personnage peut être trouvé par la voix, en travaillant directement les répliques. Jacques Rivette laisse la caméra tourner, Renoir raconter des histoires grivoises ou Simon chantonner. La rencontre se charge alors de mélancolie. Le réalisateur vivant à Hollywood, ils ne se s’étaient pas vus depuis dix ans. A travers ce dialogue, le film fait aussi le portrait d’une belle amitié professionnelle.

(Martin Drouot)

Mots clés

  • acteur
  • Cinéma
  • Jean : 1894-1979
  • réalisateur cinéma-télévision
  • Renoir

Sous-titré Portrait de Michel Simon par Jean Renoir, ou portrait de Jean Renoir par Michel Simon, ou la direction d’acteurs : dialogue, ce film est composé des rushes des retrouvailles de l’acteur et du réalisateur dans un café du bord de la Marne en mai 1966. Sous le regard de Jacques Rivette, accompagné d’André S. Labarthe et Janine Bazin, Simon et Renoir évoquent les quatre films faits ensemble et livrent au passage anecdotes et réflexions avec humour et générosité.

Jean Renoir fait appel au talent comique de Michel Simon dans Tire-au-flanc (1928) et On purge bébé (1931). Après le succès de ce dernier film, il écrit pour lui le contre-emploi de La Chienne (1931) : l’acteur y incarne un artiste amoureux malheureux d’une prostituée qu’il finit par tuer. Mais c’est sans doute le clochard à l’innocence absolue de Boudu sauvé des eaux (1932) qui est leur plus belle création. Le scandale est tel que le film sera interdit. Entre deux anecdotes, Renoir révèle que Simon lui a appris que l’acteur doit laisser une place au spectateur et qu’un personnage peut être trouvé par la voix, en travaillant directement les répliques. Jacques Rivette laisse la caméra tourner, Renoir raconter des histoires grivoises ou Simon chantonner. La rencontre se charge alors de mélancolie. Le réalisateur vivant à Hollywood, ils ne se s’étaient pas vus depuis dix ans. A travers ce dialogue, le film fait aussi le portrait d’une belle amitié professionnelle.

(Martin Drouot)

Découvrir d'autres films du même réalisateur-ice

  • Jacques Rivette

D'autres pépites du monde documentaire

  • Nadine Birghoffer
  • Thomas Dirsch