Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
  • Accueil
  • Films
  • Derniers mots – Ma soeur Joke ( 1935 – 1997 )
  • Accueil
  • Films
  • Derniers mots – Ma soeur Joke ( 1935 – 1997 )

Derniers mots – Ma soeur Joke ( 1935 – 1997 )

  • Johan Van der Keuken
1905
52

Synopsis

“Ma soeur Joke, de 2 ans et demi mon aînée, est morte d’un cancer le 8 août 1997. Huit jours avant sa mort, ma femme Noshka et moi avions eu une longue conversation avec elle que j’ai filmée avec une caméra vidéo digitale.
Deux jours avant sa mort, j’ai filmé une deuxième conversation, courte cette fois-ci, avec elle. J’avais demandé à Joke, non sans une certaine timidité, la permission de la filmer. Le film s’est avéré être son dernier « projet », d’une très grande importance pour elle. Juste avant qu’elle ne meure en notre présence, elle me demanda encore si j’avais bien pu réaliser toutes les prises de vue dont j’avais besoin.
Les conversations parlent du sens de la vie, de la métaphysique ou de son absence, de la vitalité, de la transmission des expériences et des consciences – pour elle peut-être la plus importante.
Et aussi de notre relation au sein de la famille, de la lutte et des rapprochements à un âge plus avancé. J’ai aussi filmé sa maison, sa collection d’objets, le vent dans son jardin. Et aussi ses filles (mes nièces) et ma soeur plus âgée, des photos et les tableaux que Joke peignait.”
Johan van der Keuken

Mots clés

“Ma soeur Joke, de 2 ans et demi mon aînée, est morte d’un cancer le 8 août 1997. Huit jours avant sa mort, ma femme Noshka et moi avions eu une longue conversation avec elle que j’ai filmée avec une caméra vidéo digitale.
Deux jours avant sa mort, j’ai filmé une deuxième conversation, courte cette fois-ci, avec elle. J’avais demandé à Joke, non sans une certaine timidité, la permission de la filmer. Le film s’est avéré être son dernier « projet », d’une très grande importance pour elle. Juste avant qu’elle ne meure en notre présence, elle me demanda encore si j’avais bien pu réaliser toutes les prises de vue dont j’avais besoin.
Les conversations parlent du sens de la vie, de la métaphysique ou de son absence, de la vitalité, de la transmission des expériences et des consciences – pour elle peut-être la plus importante.
Et aussi de notre relation au sein de la famille, de la lutte et des rapprochements à un âge plus avancé. J’ai aussi filmé sa maison, sa collection d’objets, le vent dans son jardin. Et aussi ses filles (mes nièces) et ma soeur plus âgée, des photos et les tableaux que Joke peignait.”
Johan van der Keuken

Découvrir d'autres films du même réalisateur-ice

  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken
  • Johan Van der Keuken

D'autres pépites du monde documentaire