Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Babi Yar Contexte

  • Serguei Loznitsa
2021
121min

Synopsis

Les 29 et 30 septembre 1941, deux bataillons de l’armée nazie et la police auxiliaire ukrainienne, abattent, sans la moindre résistance de la population locale, 33 771 Juifs dans le ravin de Babi Yar près de Kiev.

Le film reconstitue le contexte historique de cette tragédie à travers des images d’archives inédites.

Mots clés

  • Guerre de 39-45

Les 29 et 30 septembre 1941, le Sonderkommando 4a du Einsatzgruppe C, avec l’aide de deux bataillons du Régiment de Police Sud et de la Police auxiliaire ukrainienne, a abattu, sans la moindre résistance de la part de la population locale, 33 771 Juifs dans le ravin de Babi Yar, situé au nord-ouest de Kiev.

Le film reconstitue le contexte historique de cette tragédie à travers des images d’archives documentant l’occupation allemande et la décennie qui a suivi.

Lorsque la mémoire s’efface, lorsque le passé projette son ombre sur le futur, le cinéma est la voix qui peut exprimer la vérité.

Le film a obtenu le Prix spécial du jury de la section “L’oeil d’or” en sélection officielle, au Festival de Cannes.

Sergeï Loznitsa
Réalisateur, scénariste, monteur | Ukraine

Sergeï Loznitsa est né le 5 septembre 1964 à Baranovitchi, en Biélorussie (ex-URSS). Il a grandi à Kiev, en Ukraine, où il a suivi des études à l’institut Polytechnique et obtenu un diplôme d’ingénieur et de mathématicien. Il a travaillé pendant plusieurs années à l’Institut de Cybernétique en tant que scientifique impliqué dans le développement et l’expertise d’un système d’intelligence artificielle.

En 1991, Sergeï Loznitsa entre à l’Institut National de la Cinématographie de Moscou dont il sort diplômé en 1997. Il commence ensuite à produire ses propres films au célèbre Studio de Documentaires de Saint-Pétersbourg. En 2001, il s’installe avec sa famille en Allemagne.

Sergeï Loznitsa a réalisé trois documentaires longs métrages et huit documentaires courts métrages, largement primés à Oberhausen, Leipzig, Tel Aviv, Jérusalem, Madrid, Saint-Pétersbourg, Karlovy Vary, Vila do Conde et Cracovie.

“My Joy”, son premier long-métrage, était en compétition au Festival de Cannes en 2010.

Le second long-métrage de Sergeï « Dans la Brume » fut également sélectionné en compétition officielle du Festival de Cannes 2012.

En 2014, avec « Maïdan », il renoue avec le genre documentaire et nous montre un peuple se battant pour sa liberté. 

En 2018, son film de fiction “Donbass” obtient le Prix de la mise en scène dans la section “Un certain regard” au Festival de Cannes.

 

Découvrir d'autres films du même réalisateur-ice

  • Serguei Loznitsa
  • Serguei Loznitsa
  • Serguei Loznitsa
  • Serguei Loznitsa
  • Serguei Loznitsa
  • Serguei Loznitsa
  • Serguei Loznitsa
  • Serguei Loznitsa
  • Serguei Loznitsa
  • Marat Magambetov
  • Serguei Loznitsa
  • Serguei Loznitsa

D'autres pépites du monde documentaire

  • Chantal Akerman