Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

En chantier

  • Adeline Meilliez
  • Adolfo Kaplan
  • Andréa Manzoli
  • Anne-Cécile Manfré
  • Anne-Laure Boyer
  • Bérengère Collas
  • Bohm Yi Kim
  • Caroline Thiriet
  • Cédric Blaisbois
  • Claire Le Roy
  • Clécia Mouraret
  • Damien Rochery
  • Daniele Bravi
  • Elise Rebaa-Launay
  • Estelle Lequint
  • Fanny Hardy
  • Fanny Siegel
  • Fernando Fiszbein
  • Franck et Vincent Dudouet
  • Guillaume Darras
  • Hiromi Itakura
  • Ivan Solano
  • Jean-François Charles
  • Lénaïc Gras
  • Louise Desrosiers
  • Lucas de Bruyn
  • Mai Huynh
  • Maloë Farge
  • Marco Ligabue
  • Marco Momi
  • Maria Mikulasova
  • Marie Findeling
  • Mayling Tsang Hin Sun
  • Milène Journe
  • Mirtru Escalona Mijares
  • Paola Calderone
  • Ran Gud
  • Rémi Studer
  • Sophie de Quatrebarbes
  • Stefano Bulfon
  • Suk-Yong Oh
  • Thomas Berthir
2004

Synopsis

Quelle heureuse initiative que d’associer des étudiants de l’Ecole des arts décoratifs et du Conservatoire de Strasbourg !

Échapper aux murs, à la compacité de la matière, quelle gageure, s’agissant d’un édifice. Comment ne pas buter sur la consistance de la matière, comment ne pas étouffer ? Notre tâche d’architecte n’est-elle pas de donner à respirer pour que nous atteignons tous ce vif de l’architecture qu’est l’espace. Dans un beau travail conjoint, musiciens et vidéastes y parviennent dans la scansion des pas et des sons, dans le rythme des respirations,au bord du bord des lèvres. Et l’on sent que ce dont il s’agit dans l’habitation c’est d’espace, ce grâce à quoi nous sommes au monde… Respirons. D’amples mouvements des corps, un seuol, des traces infimes sur un mur, une bouche. Prendre l’air ; l’espace arrive jusqu’à notre visage et l’on atteint l’invisible qui accompagne le visible. Il faut à l’architecture du souffle. Et ici, images et musique sont près du silence, au plus près du rien. Puisse le Conservatoire atteindre à la mutité et offrir à tous l’hospitalité.

Mots clés

  • Conservatoire
  • Ecole des arts décoratifs
  • Strasbourg

Quelle heureuse initiative que d’associer des étudiants de l’Ecole des arts décoratifs et du Conservatoire de Strasbourg !

Échapper aux murs, à la compacité de la matière, quelle gageure, s’agissant d’un édifice. Comment ne pas buter sur la consistance de la matière, comment ne pas étouffer ? Notre tâche d’architecte n’est-elle pas de donner à respirer pour que nous atteignons tous ce vif de l’architecture qu’est l’espace. Dans un beau travail conjoint, musiciens et vidéastes y parviennent dans la scansion des pas et des sons, dans le rythme des respirations,au bord du bord des lèvres. Et l’on sent que ce dont il s’agit dans l’habitation c’est d’espace, ce grâce à quoi nous sommes au monde… Respirons. D’amples mouvements des corps, un seuol, des traces infimes sur un mur, une bouche. Prendre l’air ; l’espace arrive jusqu’à notre visage et l’on atteint l’invisible qui accompagne le visible. Il faut à l’architecture du souffle. Et ici, images et musique sont près du silence, au plus près du rien. Puisse le Conservatoire atteindre à la mutité et offrir à tous l’hospitalité.

Découvrir d'autres films du même réalisateur-ice

No results found.

D'autres pépites du monde documentaire

  • Karine Dusfour
  • Sylvaine Dampierre