• Accueil
  • projections
  • “Hélène Berr, une jeune fille dans Paris occupé” de Jérôme Prieur | En présence du réalisateur
helene_berr_jeromeprieur-le_lieu_documentaire_strasbourg-maisondelimage

“Hélène Berr, une jeune fille dans Paris occupé” de Jérôme Prieur | En présence du réalisateur

mercredi 25 janvier 2023
à 18:30
Maison de l'image, Strasbourg

Hélène Berr, une jeune fille dans Paris occupé
Jérôme Prieur | 2013 | 83’ | Mélisande Films | Entrée libre, dans la limite des places disponibles

En présence du réalisateur

 

Un documentaire réalisé par Jérôme Prieur d’après le Journal d’Hélène Berr (éditions Tallandier, 2008)

Le personnage principal, le seul est Hélène. C’est la voix off du film. Une voix jeune, vive, presque joyeuse. Le Paris de l’occupation est celui de sa jeunesse, entre Avril 1942 et Février 1944.

Hélène vient de fêter ses 21 ans quand elle commence à écrire.

Le récit d’Hélène Berr montre au jour le jour, dans la splendeur de Paris, une jeune femme juive, brillante, à la sensibilité à vif, qui décrit sans s’appesantir, en même temps que les joies et les tourments de sa jeunesse, l’ombre qui gagne, la montée du nazisme…

 

 

heleneberr-odileneuburger-correspondance-lelieudocumentaire
Si comme nous vous avez été profondément touché par la lecture du Journal d’Hélène Berr publié en 2008, et pour prolonger le documentaire de Jérôme Prieur, nous vous signalons qu’à la fin de l’année 2022, les éditions Tallandier ont publié la Correspondance 1934 – 1944 entre Hélène Berr et Odile Neuburger.

Hélène Berr, arrêtée le 8 mars 1944, est déportée à Auschwitz et à Bergen-Belsen d’où elle ne reviendra pas. Depuis son adolescence, elle entretenait une correspondance avec sa camarade de classe et amie, Odile Neuburger. Voici leurs lettres échangées de l’été 1934 jusqu’au 1er mars 1944.

Elles sont cultivées, pétillantes, volontiers taquines, personne n’échappe à leurs commentaires. Mais, quand la guerre bouleverse leur vie, elles savent aussi être graves, sérieuses, courageuses. Écrire à Odile réconforte Hélène, recevoir une de ses lettres rompt son isolement. Au fil des pages se précise le portrait d’une jeune fille pudique, d’une extrême sensibilité, délicate dans son expression, d’une intelligence lumineuse qui nous touche et nous émeut. Hélène Berr est assurément une écrivaine.

Cette correspondance est un témoignage d’une richesse exceptionnelle sur le destin de deux familles juives dans la France de Vichy, et c’est aussi, sous la plume d’Hélène Berr, la révélation d’une réelle profondeur de pensée. L’interdiction de passer l’agrégation d’anglais, les restrictions imposées aux juifs, le port du « badge », l’étoile jaune, l’arrestation de ses amis et leur déportation vers une destination inconnue, l’indifférence de certains, la séparation avec le « garçon aux yeux gris » dont elle est tombée amoureuse, l’horrible pressentiment du destin qui la guette, autant de réflexions d’une rare intensité.

En écho, une sélection de films à consulter dans notre vidéothèque

Partager sur les réseaux

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram
Email