Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Silence dans la vallée

  • Marcel Trillat
2007
83min
82

Synopsis

Dans les Ardennes, à Nouzonville, une entreprise spécialisée dans l’équipement automobile se retrouve fragilisée par les effets pervers de la mondialisation. Rachetée par un grand groupe américain, elle est pillée de tous ses actifs (finances, matériels, brevets) puis mise en liquidation. Les ouvriers se révoltent avec violence dans une lutte inégale entre efficacité et moralité.

Mots clés

  • Contestation
  • Engagement
  • Mondialisation
  • Travail

La Champagne-Ardenne fut une région industrielle florissante.

À travers l’exemple d’une usine située à Nouzonville (près de Charleville-Mézières), Marcel Trillat s’interroge sur la façon dont les patrons vivent et font face aux restructurations, réductions d’effectifs et innovations technologiques. Après sa trilogie consacrée au monde du travail, le réalisateur Marcel Trillat aborde la question du travail sous un nouvel axe d’analyse. Avec “Silence dans la vallée”, il donne la parole au patronat : comment les grands industriels considèrent leur travail aujourd’hui, au regard notamment des délocalisations d’usines, liées à la mutation du capitalisme familial et industriel en un capitalisme financier et mondialisé.

En octobre 2006, la dernière grande forge d’estampage de Nouzonville dans les Ardennes était liquidée après avoir été pillée par ses repreneurs américains. Il y a trente ans à peine, une quarantaine d’entreprises sous-traitantes fonctionnaient ici à plein régime. Des ouvriers fiers de leur savoir faire et de leur conscience professionnelle transmis de génération en génération depuis des siècles, des ingénieurs dont le talent créatif permettait d’affronter jusqu’ici toutes les crises, des dynasties patronales autoritaires mais attachées à leurs usines et à leurs salariés, tout un univers industrieux anéanti en quelques décennies par l’ouragan de la mondialisation. Pour tous, le désespoir et la révolte. Pour la plupart, l’humiliation et le chômage, l’angoisse d’un avenir sans issue. À l’échelle d’un bout de France, le gâchis des vies, des intelligences, des solidarités, provoqué par la logique implacable de la course au profit.

Sur une idée originale des sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot (originaies de la région), ce documentaire s’inscrit dans la continuité d’un travail documentaire que nous avons entrepris depuis 2002.

Découvrir d'autres films du même réalisateur-ice

No results found.

D'autres pépites du monde documentaire

  • Coline Grando