Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pierre et Gilles, histoires d’amour

  • Mike Aho
1997
58

Synopsis

Filmés en compagnie de Pierre et Gilles à l’occasion de séances photo ou de promenades dans les bars de Londres, Paris ou Berlin, les modèles et amis des artistes évoquent l’univers sentimental et artistique du couple peintre-photographe : un art gai et inventif dont le contenu émotionnel reflète la vision féerique du monde qui leur est propre. Pierre et Gilles refusent la hiérarchie des genres et alternent travaux de publicité et portraits détournés de leurs amis. Les prises de vue de Pierre nécessitent la construction d’un décor ostentatoire, constitué d’objets kitschs, baignant dans une lumière artificielle qui magnifie les corps lisses ou musclés. Les retouches peintes de Gilles permettent de gommer ce qui est trop humain et de créer une image intemporelle du sujet. Ils puisent leur matériau iconographique dans un art populaire lié à leur enfance, empruntent à l’art religieux les images baroques de saints martyrisés, et fondent ainsi une esthétique du beau, surréelle et factice. (Annick Spay)

Mots clés

Filmés en compagnie de Pierre et Gilles à l’occasion de séances photo ou de promenades dans les bars de Londres, Paris ou Berlin, les modèles et amis des artistes évoquent l’univers sentimental et artistique du couple peintre-photographe : un art gai et inventif dont le contenu émotionnel reflète la vision féerique du monde qui leur est propre. Pierre et Gilles refusent la hiérarchie des genres et alternent travaux de publicité et portraits détournés de leurs amis. Les prises de vue de Pierre nécessitent la construction d’un décor ostentatoire, constitué d’objets kitschs, baignant dans une lumière artificielle qui magnifie les corps lisses ou musclés. Les retouches peintes de Gilles permettent de gommer ce qui est trop humain et de créer une image intemporelle du sujet. Ils puisent leur matériau iconographique dans un art populaire lié à leur enfance, empruntent à l’art religieux les images baroques de saints martyrisés, et fondent ainsi une esthétique du beau, surréelle et factice. (Annick Spay)

Découvrir d'autres films du même réalisateur-ice

No results found.

D'autres pépites du monde documentaire

  • Corinne Ibram
  • Maxime Marion